En cette semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées (www.semaine-emploi-handicap.com), je m’associe à leur objectif : « faire évoluer les mentalités et casser les préjugés sur les handicaps et l’emploi ».

Vox populi a tendance à résumer la notion de handicap avec l’impossibilité d’accomplir des tâches utiles. Or, c’est davantage la méconnaissance des situations de handicap qui conduit à ce raccourci qu’une réelle défiance vis-à-vis des personnes atteintes d’un handicap.

Qu’est-ce qu’un handicap ?

« Constitue un handicap […] toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant ».

Quelques chiffres*

  • En France, 2,4 millions de personnes de 15 à 64 ans bénéficient d’une reconnaissance administrative d’un handicap
  • 361.700 travailleurs handicapés dans le secteur privé (-1,6% en un an)
  • 209.909 travailleurs handicapés dans le secteur public (+5,6% en un an)
  • 3,1 % de taux d’emploi direct de travailleurs handicapés dans le secteur privé
  • 4,9 % de taux d’emploi direct de travailleurs handicapés dans le secteur public
  • 8,1 % des demandeurs d’emploi sont handicapés.

Cinq bonnes raisons d’embaucher des handicapés

  • Resocialiser des personnes en voie d’exclusion par leur handicap
  • Favoriser la solidarité et la cohésion d’équipe
  • Valoriser l’image et la marque employeur de l’entreprise
  • Répondre à l’obligation légale des 6 % de salariés handicapés dans l’effectif des entreprises privées et publiques de plus de 20 salariés (sanctionnée par une contribution financière en cas de non-respect)
  • Bénéficier d’aides financières.

Comment trouver vos futurs collaborateurs handicapés ?

Le marché des travailleurs handicapés est animé par LADAPT (www.ladapt.net), par certains organismes de formation, Pôle Emploi, APEC, réseau Cap Emploi ainsi que par certains cabinets de recrutements spécialisés.

La bonne nouvelle est que de plus en plus d’entreprises prennent conscience du bien fondé de s’intéresser au formidable potentiel que représente les travailleurs handicapés et s’organisent en conséquence pour en bénéficier. L’élan est insufflé par les Grandes entreprises internationales et s’étend progressivement aux ETI puis aux PME.

A nous, professionnels du recrutement, de poursuivre les efforts déployés par LADAPT et toutes les parties prenantes actives pour faire changer notre regard, celui de nos clients et de nos managers sur les profils dits handicapés.

*Source DARES 2015